Visa journaliste et médias

Sur cette page:


Aperçu

Le visa médias (I) est un visa non-immigrant destiné aux représentants des médias étrangers voyageant temporairement aux États-Unis dans le cadre de leur profession, lorsque leur bureau d'origine se trouve dans un pays étranger. Certaines procédures et certains frais liés à la loi sur l'immigration sont liés à des politiques du pays d'origine du voyageur et, en retour, les États-Unis suivent une pratique similaire, que nous appelons « réciprocité ». Les procédures d'émission de visas médias aux représentants des médias étrangers d'un pays en particulier évaluent si le gouvernement du demandeur de visa accorde des privilèges identiques ou est réciproque envers les représentants des médias/de la presse des États-Unis.

Qualifications

Pour se qualifier à l'obtention d'un visa médias (I), les demandeurs doivent démontrer qu'ils sont correctement qualifiés pour se voir accorder un visa médias.

Les visas médias sont destinés aux « représentants des médias étrangers », y compris les membres de l'industrie de la presse, de la radio, du film ou de l'impression, qui exercent essentiellement des fonctions de médias étrangers, telles que les reporters, équipes de tournage, éditeurs et personnes occupant des postes similaires, selon les lois américaines sur l'immigration, voyageant aux États-Unis pour exercer leur profession. Les demandeurs doivent exercer des activités qualifiantes pour une organisation de média ayant ses bureaux dans un pays étranger. Pour être éligible à un visa, l'activité doit être essentiellement réalisée à des fins d'information et généralement associée à une procédure de collecte d'informations d'actualité, en faisant des reportages sur des événements en cours. L'officier consulaire déterminera si une activité se qualifie ou non au visa médias. Les reportages sur les événements sportifs sont en général appropriés à l'obtention d'un visa médias. D'autres exemples incluent, mais ne se limitent pas, aux activités des médias suivantes :

  • Employés principaux de médias d'informations étrangers engagés pour filmer un événement d'actualité ou un documentaire.
  • Les membres des médias exerçant la production ou la distribution d'un film sont qualifiés pour un visa médias uniquement si le matériel filmé sera utilisé pour propager des informations ou actualités. De plus, la source principale et la distribution des financements doivent se trouver hors des États-Unis.
  • Journalistes travaillant sous contrat. Ce sont les personnes accréditées par une organisation journalistique professionnelle, si elles travaillent sous contrat sur un produit à utiliser à l'étranger par voie d'information ou culturelle, pour faire circuler des informations ou actualités non destinées principalement à un divertissement commercial ou des fins publicitaires. Veuillez noter qu'un contrat d'embauche valide est nécessaire.
  • Employés d'entreprises de production indépendantes, lorsque ces employés sont accrédités par une association journalistique professionnelle.
  • Journalistes étrangers travaillant pour une branche ou filiale à l'étranger d'un réseau, journal ou autre média américain, si le journaliste se rend aux États-Unis dans le but d'un reportage sur des événements américains pour une audience étrangère uniquement.
  • Représentants accrédités d'agences touristiques, contrôlées, dirigées ou financées entièrement ou en partie par un gouvernement étranger, qui s'engage principalement à répandre des informations touristiques factuelles à propos de ce pays et qui ne sont pas qualifiés à l'obtention d'un visa A-2.
  • Informations industrielles techniques. Employés de bureaux américains d'organisations, qui distribuent des informations industrielles techniques.

Les journalistes freelances ne seront évalués pour un visa I uniquement si tous les critères suivants sont respectés. Le journaliste doit :

  • Être accrédité par une organisation journalistique professionnelle.
  • Être sous contrat avec une organisation de médias.
  • Faire circuler des informations ou actualités non destinées principalement au divertissement commercial ou à des fins publicitaires.

Les photographes peuvent entrer aux États-Unis avec un visa B-1 dans le but de prendre des photographies, tant qu'ils ne reçoivent pas de revenus d'une source américaine.

Restrictions

Les citoyens d'un pays participant au Programme d'exemption de visa, qui souhaitent entrer temporairement aux États-Unis en tant que représentant d'un média étranger en exerçant leur profession de média ou de journaliste, doivent tout d'abord obtenir un visa médias pour venir aux États-Unis. Ils ne peuvent pas voyager sans visa dans le cadre du Programme d'exemption de visa, et ils ne peuvent pas voyager avec un visa visiteur (type B). Si vous essayez, vous vous verrez refuser l'admission aux États-Unis par l'officier du Département de la Sécurité intérieure, des douanes et de la protection des frontières au port d'entrée. La liste ci-dessous décrit les situations où un visa visiteur ou le Programme d'exemption de visa peuvent être utilisés.

Voyager avec un visa visiteur

Un visa visiteur peut être utilisé si le but de votre voyage est pour les activités suivantes :

Participer à une conférence ou à une réunion

Les représentants des médias voyageant aux États-Unis pour assister à des conférences ou réunions en tant que participant et ne feront pas de rapport à propos de la réunion, ni aux États-Unis, ni à leur retour, peuvent voyager avec un visa visiteur. La distinction dans la loi sur l'immigration est faite sur le fait qu'ils « s'engagent dans leur vocation ».

Orateurs, donner des cours ou s'engager dans une activité académique

Les représentants des médias doivent avoir un visa visiteur lorsqu'ils voyagent aux États-Unis pour être orateur, donner des cours ou s'engager dans une activité académique dans une entité affiliée à but non lucratif, une organisation de recherche à but non lucratif, une organisation de recherche gouvernementale, ou un établissement d'éducation supérieure, pour lequel le demandeur recevra des honoraires. Cependant, l'activité d'oration ne doit pas durer plus de neuf jours dans un même établissement et l'orateur ne peut pas recevoir de paiement de la part de plus de cinq institutions ou organisations pour cette activité, au cours des six derniers mois.

Acheter de l'équipement média

Un visa visiteur peut être utilisé par des employés de points de vente de médias étrangers afin d'acheter aux États-Unis du matériel média ou des droits de diffusion, ou de prendre des commandes pour du matériel média étranger ou des droits de diffusion, tant que ces activités restent dans le cadre de celles exercées par des visiteurs d'affaire normaux.

Vacances

Un journaliste étranger peut prendre des vacances aux États-Unis en utilisant un visa visiteur et n'a pas besoin pour cela d'un visa médias, tant qu'il n'effectue pas de reportages sur des événements d'actualité.

Voyager avec un visa de travail temporaire

Alors que certaines activités sont clairement qualifiées pour un visa médias car elles ont un but de collecte d'informations et d'événements d'actualité, de nombreuses activités ne le sont pas clairement. Chaque demande est évaluée dans son contexte et selon son cas particulier. L'officier consulaire cherche à savoir si le but du voyage est à des fins principales d'informations et s'il est généralement associé à une procédure de collecte d'événements d'actualité, afin de déterminer si un demandeur se qualifie pour un visa médias. La liste ci-dessous décrit des situations où un visa de travailleur temporaire, tel que les visas H, O ou P, est requis plutôt qu'un visa I de journaliste/média.

Un visa de travail temporaire peut être utilisé si le but de votre voyage est pour les activités suivantes :

Filmer du matériel pour du divertissement commercial ou à des fins publicitaires

Un visa média ne peut pas être utilisé par des demandeurs dont le but du voyage aux États-Unis est de filmer ou de travailler sur un film, à but principal de divertissement commercial ou des fins publicitaires. Un visa de travail temporaire est nécessaire.

Missions de support de production telles que les relecteurs, documentalistes et dessinateurs

Les personnes engagées dans des activités associées telles que les relecteurs, documentalistes, dessinateurs, etc., ne sont pas éligibles pour recevoir un visa médias et peuvent se qualifier sous une autre catégorie, comme les visas H, O ou P.

Histoires présentées à des événements mis en scènes, à la télévision ou à un quiz

Les histoires qui impliquent des événements mis en scène et arrangés, même lorsqu'elles ne sont pas écrites, telles que les émissions de télé-réalité et les jeux télévisés, n'ont pas un but d'information et n'impliquent pas le journalisme en général. De même, les documentaires impliquant des reconstitutions mises en scène avec des acteurs ne sont pas non plus considérés comme informatifs. Les membres de l'équipe travaillant sur ces productions ne se qualifient pas à un visa médias. Les sociétés de télévision, de radio et de production de film peuvent chercher à obtenir un conseil expert d'un avocat de l'immigration spécialité dans le travail des médias, afin d'obtenir des conseils personnalisés sur le projet actuel.

Produire un contenu média artistique

Les représentants médias qui voyagent aux États-Unis afin de participer à la production d'un contenu média artistique (où des acteurs sont utilisés) ne sont pas qualifiés pour obtenir un visa médias. Les sociétés de télévision, de radio et de production de film peuvent chercher à obtenir un conseil expert d'un avocat de l'immigration spécialité dans le travail des médias, afin d'obtenir des conseils personnalisés sur le projet actuel.

Dépendants

Les époux(ses) ou enfants non mariés de moins de 21 ans qui souhaitent accompagner ou rejoindre le titulaire du visa aux États-Unis pendant la durée de son séjour ont besoin des visas dérivés F ou M. Les époux(ses) et/ou enfants qui ne souhaitent pas habiter aux États-Unis avec le titulaire du visa principal, mais qui souhaitent lui rendre visite pendant les vacances uniquement, peuvent être éligibles à faire une demande de visa visiteur (B-2).

Les époux(ses) et dépendants ne peuvent pas travailler aux États-Unis avec un visa I dérivé. Si l'époux(se) ou dépendant cherche un emploi, il faudra demander le visa de travail approprié.

Éléments de demande

Pour faire une demande de visa I, vous devez fournir les documents suivants :

  • Un Formulaire de demande électronique de visa non-immigrant (DS-160). Visitez la page Web DS-160 pour obtenir plus d'informations sur le DS-160.
  • Un passeport valide pour voyager aux États-Unis dont la date de validité s'étend au moins six mois après votre période de séjour souhaitée aux États-Unis (sauf en cas d'accords bilatéraux offrant une exemption.) Si plus d'une personne est incluse sur votre passeport, chaque personne souhaitant obtenir un visa doit envoyer une demande.
  • Une (1) photographie 5 cm x 5 cm (2"x2") prise au cours des six derniers mois.Cette page Web contient des informations à propos du format de photo requis.
  • Un reçu du paiement des frais de procédure de demande de visa non-immigrant d'un montant de 160 $US payé en devise locale. Cette page Web contient plus d'informations sur la façon de payer ces frais. Si un visa est délivré, des frais supplémentaires de réciprocité peuvent s'appliquer pour l'émission du visa en fonction de votre nationalité. Le site Web du Département d'État peut vous aider à savoir si vous devez payer des frais de réciprocité pour l'émission du visa et, si oui, quel est leur montant.
  • Preuve d'emploi :
    • Journaliste en emploi fixe : Une lettre de votre employeur indiquant votre nom, votre poste dans la société, le but et la durée de votre séjour aux États-Unis.
    • Journaliste freelance sous contrat avec une organisation de média : Une copie du contrat avec l'organisation de média indiquant votre nom, votre poste dans la société, la durée du contrat, le but et la durée de votre séjour aux États-Unis.
    • Équipe de film média : Une lettre de votre employeur indiquant votre nom, votre poste dans la société, le titre et une brève description du programme filmé, le but et la durée de votre séjour aux États-Unis.
    • Société de production indépendante sous contrat avec une organisation de média : Une lettre de l'organisation faisant la demande de travail indiquant votre nom, le titre et une brève description du programme filmé, la durée du contrat et la période de temps nécessaire de tournage aux États-Unis.

En plus de ces documents, vous devrez présenter une lettre de rendez-vous à l'entrevue confirmant que vous avez bien pris un rendez-vous via ce service. Vous pouvez également apporter tout document justificatif qui pourrait appuyer les informations données à l'officier consulaire.

Comment faire une demande

Étape 1

Remplissez le Formulaire de demande électronique de visa non-immigrant (DS-160).

Étape 2

Payez vos frais de demande de visa.

Étape 3

Prenez votre rendez-vous sur cette page Web. Vous avez besoin des informations suivantes pour prendre rendez-vous :

  • Votre numéro de passeport
  • Numéro de référence de CGI sur votre visa taxe reception. (Cliquez ici si vous avez besoin d'aide pour trouver ce numéro.)
  • Le numéro du code à barre à dix (10) chiffres présent sur la page de confirmation du DS-160
Étape 4

Rendez-vous à l'Ambassade des États-Unis à la date et l'heure de votre entrevue pour le visa. Vous devrez apporter une copie imprimée de votre lettre de rendez-vous, votre page de confirmation du Formulaire DS-160, une photo prise au cours des six derniers mois, votre passeport actuel ainsi que les anciens, ainsi que le reçu de paiement des frais de visa original. Les demandes non accompagnées de tous ces éléments ne seront pas acceptées.

Documents justificatifs

Les documents justificatifs sont uniquement l'un des nombreux facteurs que l'officier consulaire prendra en compte lors de votre entrevue. Les officiers consulaires examinent chaque demande individuellement et évaluent les facteurs professionnels, sociaux, culturels et autres. Les officiers consulaires peuvent se renseigner sur vos intentions spécifiques, votre situation familiale et vos projets à long terme dans votre pays de résidence. Chaque dossier est examiné individuellement et selon la loi.

Attention: Ne présentez pas de faux documents. La fraude ou des données erronées peuvent entraîner une inéligibilité permanente à l'obtention d'un visa. En cas de problèmes de confidentialité, vous pouvez apporter vos documents à l'Ambassade des États-Unis dans une enveloppe scellée. L'Ambassade des États-Unis ne divulguera pas ces informations à autrui et respectera la confidentialité des informations.

Vous devez apporter les documents suivants lors de votre entrevue :

  • Carte de presse/accréditation
  • Une lettre de votre employeur indiquant le but de votre voyage, la longueur prévue de votre séjour, le nombre d'années passées avec votre employeur et le nombre d'années d'expérience journalistique.
  • Si vous n'êtes pas un citoyen suisse, une copie de votre permis de résidence en Suisse ou de votre carte de légitimation.

Documents justificatifs pour les dépendents

Si votre époux(se) et/ou enfant fait une demande de visa par la suite, une copie de votre visa médias doit être présentée avec la demande.

Plus d'informations

Pour obtenir plus d'informations sur les visas pour les journalistes et média, consultez le site Web du Département d'État.